Zeppo

Ca fait déjà un p’tit bout de temps que l’on suit Zeppo, autant qu’humainement qu’au niveau de leurs productions. En effet nous avons eu le plaisir de co/produire 2 de leurs disques (leur split 10″ avec Varlin et leur album « Mue »)

Aujourd’hui on leur laisse la parole juste histoire de mieux les connaitre.

Encore merci à eux d’avoir pris le temps de répondre à nos quelques questions.

Bonne lecture

————————————————–

L’album de Zeppo – Mue ( 1 vynil + 2 cd ) en dispo sur notre distro par là : http://ladistroelleamauvaisehaleine.fr/shop/

————————————————–

zeppo-t-shirt-homme-en-coton-bio-equitable.jpg

 

01. Commençons par faire les présentations, vous êtes Zeppo, mais Zeppo c'est qui? C'est quoi?

Zeppo, c’est actuellement un trio de base composé de Jo (batterie/ chant), Emmanuel (basse / chant) et Julien (chant / guitare). Sur certains titres de notre nouveau répertoire, Mu-tine vient poser sa voix. Et lorsque les lieux s’y prêtent, Nathalie agrémente le tout de jonglerie enflammées ! Mais Zeppo depuis sa formation en 1993 a changer passablement de membre. L’unique « survivant » du groupe de base est Julien. Il y eu une période avec une seconde gratte et un diggeridoo mais la formation qui est revenue le plus souvent fut le trio. Zeppo est un groupe militant sur bien des sujets, L’anarchisme, l’écologie radicale et la libération des humains et des animaux en sont les piliers principaux.

02. Votre musique est difficilement étiquetable, vous vous présentez sous le titre d'écoanarcore. Ça veux dire quoi?

A ces débuts, Zeppo distillait un punk rock proche des groupes qu’il affectionnait particulièrement, Les Bérus et Banlieue Rouge pour ne pas les nommer. Par la suite, les musiciens du groupe, prenant de la bouteille, se sont améliorés techniquement et se sont également ouvert les oreilles, pratiquant avec d’autres groupes, Jazz, reggae, ska, métal, H/C, etc… Contrairement aux Bérus (par ex.) qui préféraient jouer une musique rudimentaire afin de laisser toute la place au message véhiculer dans les paroles, Zeppo à toujours mis de l’importance à la technique musicales, sans pour autant mettre de côté l’engagement des textes. Pour lui, faire de la musique à depuis toujours été un acte politique, mais tout en se faisant plaisir à jouer se qu’il lui plait. Le terme d’écoanarcore provient des valeurs transmises au travers des paroles, l’écologisme libertaire, ainsi que de l’énergie de la musique.

03. Histoire de brouiller un peu plus les pistes vous avez enregistré un live en acoustique, très très bon par ailleurs.  Mais pourquoi? Qu'est ce qui vous a poussé a débrancher les instruments?

En 2014 lors d’une tournée, on nous a proposé au dernier moment de venir jouer dans un appart de Nevers, la condition était de jouer en acoustique afin de ne pas emmerder le voisinage. Par chance nous tournions alors avec Raoul De Bonneville qui nous a prêté sa gratte sèche. Même si cela s’est fait à l’arrache, le résultat nous à bien plus. Par la suite, nous avons décidé de mettre sur pied un set électro acoustique dans le but de jouer dans la rue sans avoir besoin une grosse infrastructure. Par exemple en guise de micro, nous avons confectionné des portes voix que nous nous fixons sur le visage. Ce concept nous permet de toucher des gens que nous ne croiserions jamais dans des squats ou des salles typé « punk, anarcho-punk… ». En plus du plaisir à jouer ainsi, nous pensons que cela est positif dans nos luttes, au niveau du partage des idées ! Cela dit, nous jouons également sur des scènes avec ce concept là… On s’adapte !!!

04. Vous avez fait une tournée en chine. Comment c'est monté cette tournée? C'était comment?

Le fait que notre bassiste, à cette époque, était chinois, nous grandement facilité la chose ! Il a une copine à Wuhan qui est tourneuse et qui c’est occupé de tout ! Ce fut une tournée mémorable, que nous avons d’ailleurs partagé avec le groupe Amer Béton (FR). Dans la plupart des lieux ou nous avons joué, les gens n’avaient jamais entendu pareil musique et paradoxalement (ou pas 😉 nos concerts furent toujours très apprécié ! Nous avons beaucoup voyagé pour aller de lieux en lieux, et ce fut magnifique pour nos papilles et pour nos yeux ! Nous avons par exemple fait un trajet d’une demie journée sur une barque afin de joindre un endroit à un autre, avec comme vision tout le long du trajet une nature époustouflante et des pitons rocheux qui entouraient le fleuve que nous descendions… Bref, inoubliable.

05. Au niveau des échanges avec les autochtones ça c'est passé comment par rapport de vos textes? Y a des anarchistes en Chine?

Comme a notre habitude, nous avons distribué nos textes (traduit pour l’occasion !) avant les concerts. Lors d’une représentation, un gars de l’assos avait réécrit nos textes sur une fine bande de papier et les a projeter derrière nous en les déroulant au fur et mesure que les morceaux étaient joués ! Sur la route, nous avons pu partager avec des militant-e-s anarchistes. Autant dire qu’ils-elles ne sont qu’une poignée en Chine, du moins à s’afficher en tant que tel au grand jour. Bien souvent, ils-elles prennent beaucoup de risque ne serait-ce qu’en diffusant leurs idées… Lors de cette tournée, Julien a écrit plusieurs chroniques pour un journal indépendant, Le Courrier, elles sont toutes disponible sur le site de Zeppo sous la rubrique Presse.

06. Sur scène Zeppo ce n'est pas que musicale, il y a aussi le coté visuel avec des déguisement un peu étrange. Vous vous mettez à explorer le coté théâtrale de la musique?

Oui, on aime bien ce côté visuel, cela ajoute un petit plus à nos concerts. Sans pour autant prendre le dessus de nos propos.

19-09-2015_concert_zeppo_espace_noir_photo_lucas_dubuis-1.jpg

07. A l'heure où le fascisme, le racisme et le nationalisme ressurgissent un peu partout en Europe vous vous chantez la solidarité antinationale. Par moment je ne craint que nos idées ont du mal à circuler. Qu'est ce que ça vous inspire?

Qu’il faut justement, comme nous le disons un peu plus haut, savoir sortir parfois de nos « cercle d’initié-e-s » afin de sensibiliser un plus large public aux graves problèmes que traverse notre civilisation. Nous sommes totalement conscient-e-s que la musique ne fera pas basculer le vieux monde, mais il réside tout de même en nous l’espoir qu’elle peu y contribuer !

08. Allez on s'met un peu à rêver.... votre monde idéal vous le voyez comment?

Houlaaa… Vaste sujet… On va faire court du coup !!!

Un monde égalitaire entre les genres, les peuples et les espèces. Un monde écologique avec des principes de vie libertaires. A des lieux du Machin actuel qui oppresse l’ensemble de la biosphère ! Amour et éco-anarchie !

09. En parlant d'avenir, un ami m'a dit que mettre des enfants au monde, à l'heure actuelle, était un crime contre l'humanité. Vous en pensez quoi?

Que s’est des conneries. Il aura l’air malin ton ami quand il n’y aura plus que des connards sur terre ! Même si parfois la réalité est bien sombre, nous croyons en un avenir meilleur, et nous nous battrons jusqu’au bout pour qu’il le soit. Avoir des enfants est un facteur très motivant dans cette perspective, nous voulons créer le terreau le plus propice à leurs épanouissements!

10. Et pour finir vous avez un disque, un livre à nous conseiller?

Tout d’abord un bouquin : Refuser de parvenir, idée et pratique. Recueil coordonné par le CIRA Lausanne, édition Nada. 2016.

Et pour le skeud…. Le prochain Zeppo, En rang, des baffes ! qui sortira cette automne !!! 😉

Il y a aussi nos potes de Bardane Le Rouge qui sortiront prochainement leur 2ème album. C’est de la chanson et c’est vraiment très beau ! https://bardanelerouge.bandcamp.com/releases

www.zeppoecoanarcore.net

laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *